Le Coo.Libre.Ri

Le Coo.LibreRi

La Force de l'Unité et de l'exemple paisible

"cré@ctif "

Le collectif soutient l'individu et l'individu élève le collectif

Le Coo.Lib.Ri.


La Coopération consciente de l'unité

la Liberté d'être pleinement Soi

le Rire serein des profondeurs


Un statut



La Coopération consciente de l'unité: Les Sagesses anciennes comme la science moderne nous révèlent que nous sommes les membres d'une même antité qui sont intriqués/inter-conectés au niveau des cellules, et ce en dehors du temps et de l'espace. Cette inter-connexion nous rend automatiquement libre et solidaire, que nous en étant conscient ou pas.



la Liberté d'être Soi :

Rien de tel que l'extrait de la Conférence de Jiddu Krishnamurti - 3 août 1929) KRISHNAMURTI sur le thème " AUTONOMIE ET LIBERTÉ ", pour illustrer ce sujet.


« C'est précisément parce que je suis libre, inconditionné, intégral, parce que je suis la Vérité : non point partielle, ni relative, mais entière, la Vérité qui est éternelle, c'est pour cela que je désire que ceux qui cherchent à me comprendre soient libres, et non pas qu'ils me suivent, non pas qu'ils fassent de moi une cage qui deviendrait une religion, une secte. Ils devraient plutôt s'affranchir de toutes les craintes : de la crainte des religions, de la crainte du salut, de la crainte de la spiritualité, de la crainte de l'amour, de la crainte de la mort, de la crainte même de la vie. Comme un artiste qui peint un tableau parce que son art est à la fois sa joie, son expression, sa gloire, son épanouissement, c'est ainsi que j'agis, et non pas pour obtenir quoi que ce soit de qui que ce soit. »



Je vous propose également de texte du site  HUMEAN " La liberté d’être soi ! "


Que feriez-vous dans votre vie si vous osiez être pleinement vous-même ?  Libres des attentes des autres, libres de nos peurs, libres des convenances… Notre âme a peu de place pour s’exprimer sous tant de barrières ! Et pourtant, c’est elle qui a le secret de notre enthousiasme et de notre bonheur.


Que se passe t’il si nous choisissons d’enlever la barrière du regard des autres ? Cette barrière qui nous fait agir en fonction des attentes de la société, tel un miroir sans âme. Les attentes de l’autre nous emprisonnent dans une seule vision du monde, stérile par définition.


Plus les attentes sont nombreuses et plus notre champ de liberté est limité ! Pourquoi se soumettre et se réduire au regard des autres ?


L’important n’est-il pas de devenir créateur ? Créateur de chaque instant, de chaque parole, de chaque action ?


Il est temps de nous faire confiance, et de nous offrir la liberté d’être nous-même. Se faire confiance comme on ferait confiance à notre meilleur ami ; avancer les yeux fermés, avec la certitude que nos choix sont justes, pour nous-même et pour le monde. Dans ce champ de liberté, il n’y a plus de notion de bien ou de mal.

(Mais comment se régule le monde me demanderez-vous ?

Le monde se régule sur la nature profonde de l’être humain. En rendant la liberté à chaque individu, nous lui permettons d’accéder à sa beauté intérieure, à l’amour qu’il porte au fond de chacune de ses cellules.)


Quand nous enlevons nos barrières intérieures, un champ des possibles s’ouvre à nous ; un champ qui nous remplit d’enthousiasme. Un champ qui nous donne l’élan d’agir, d’y croire, d’aimer. Sans ces barrières, nous osons aller à la rencontre des autres ; sans peur d’être jugé puisque nous savons que l’autre ne nous renvoie que sa propre vision du monde.


Avec cette confiance, nous ne nous sentons jamais seul. Nous sommes toujours portés par cet ami infaillible.


En partageant spontanément ce que nous sommes, nous nous éloignons de ce qui ne nous correspond pas. Les disputes, les ruptures, les licenciements sont parfois de magnifiques événements pour nous rapprocher de ce qui nous ressemble. Si on se réduit au regard de l’autre ; nous évitons peut-être quelques disputes, mais nous manquons l’occasion d’aller à la rencontre de ce qui nous correspond vraiment ; nous passons à côté de nous ; à côté de toute cette richesse que nous avons à offrir au monde.


Être soi-même est le plus beau cadeau que nous pouvons faire à la terre. Être pleinement soi offre au monde son équilibre. L’écosystème de l’humanité a besoin de notre singularité.


Oser être, exprimer et faire ce que nous sommes ; ainsi notre corps redevient le prolongement de notre « âme ». Notre voix, nos mains, nos jambes existent pour refléter ce que nous sommes profondément. La santé est d’ailleurs le reflet de l’adéquation de notre vie avec ce que nous sommes profondément.


Si nous osons être pleinement nous-même, nous sommes donc plus productifs ; dans ce qui compte vraiment bien sûr. Nous perdons en effet beaucoup de temps à nous juger et à mesurer le regard de l’autre. En ayant confiance, et en laissant l’essence s’exprimer, nous rentrons dans le rythme de la vie ; tout est fluide.


S’aimer, et oser être pleinement soi-même ; c’est aussi oser prendre sa juste place, c’est oser ne pas être d’accord, c’est oser être différent, c’est sortir de ces stéréotypes d’actions, de ces normes, de ces petites lois, c’est reprendre le rôle de notre vie, c’est oser rire, c’est oser être remarquable, c’est écouter sa flamme intérieure, c’est oser sortir de sa zone de confort, c’est créer chaque instant, c’est accueillir les différences, c’est se voir à égalité avec l’autre, c’est aimer.


Si nous osons être pleinement nous-même, nous sourions profondément ; un sourire complice de notre identité la plus profonde.


Être soi-même rend la vie beaucoup plus légère. C’est ressourçant car c’est naturel ; cela ne demande aucun effort. C’est être quelqu’un d’autre qui nous fatigue. Être soi-même nous plonge dans le présent ; nous permet d’en voir tous ses cadeaux et nous permet d’offrir ce que nous sommes.


Si nous osons être pleinement nous-même, nous existons vraiment, nous sommes en vie.


Si nous osons être pleinement nous-même, nous sommes heureux et le monde va mieux.


Le Rire serein des profondeurs:

Le rire sans cause, pour le plaisir d'être, vivant est le repère.